Beauvais : le coupe-file débarque à la boulangerie !

Capture d_écran 2017-09-09 à 20.31.52

LE PARISIEN : Finies les longues minutes à attendre sa baguette. Les clients des boulangeries Covelli peuvent désormais éviter la queue en commandant préalablement sur Internet. Une première dans l’Oise.

beauvais covelli

Et si la file d’attente chez le boulanger ne devenait qu’un lointain souvenir ? C’est en tout cas l’objectif que se sont fixé les boulangeries de la maison Covelli, à Beauvais (six boutiques) et à Sainte-Geneviève. Dans ces commerces, on peut désormais commander à l’avance une baguette, un sandwich ou des viennoiseries… via une application mobile ou un site Web. Un espace « Click & Collect » est ainsi prévu pour récupérer les produits. Sans avoir à patienter.

Une aubaine pour des clients pressés ou impatients. Surtout quand on sait que trois Français sur dix renonceraient à finaliser leurs achats en caisse à cause d’une file d’attente trop longue, selon une étude Ifop de 2014. « Certains se plaignaient de ne pas avoir leur sandwich préféré à leur arrivée car avec le monde, les serveurs n’avaient pas le temps de renouveler la vitrine », précise Sébastien Covelli, gérant des boulangeries du même nom.

Le prix ne change pas
Désormais, il suffit d’utiliser l’application « Rapidle » (gratuite sur iPhone et Android), du nom de la start-up qui propose ce dispositif, ou de se rendre sur le site Web de la chaîne Covelli (grâce au flashcode affiché en vitrine, par exemple). Une fois la boulangerie choisie, il n’y a plus qu’à sélectionner un produit ou un menu, renseigner l’heure à laquelle on souhaite récupérer la commande, puis prépayer par carte bancaire. Le prix est le même qu’en boutique. Il est aussi possible de créer un compte électronique, ce dernier permettant d’enregistrer des tickets restaurant. Une fois la commande effectuée, un SMS et un mail de confirmation sont envoyés. Message qu’il faut présenter au boulanger pour retirer son dû.

« Notre tablette clignote et sonne dès qu’une commande est enregistrée, il ne reste plus qu’à préparer le sac, puis on le donne au client à l’instant même où il arrive au comptoir », décrit Sébastien Covelli.

Si ce service est déjà proposé depuis deux ans en région parisienne, c’est la première fois qu’il l’est dans l’Oise. « On verra dans six mois si ça paye », sourit Sébastien Covelli. Selon Rapidle, ce nouveau système permettrait de doubler le panier moyen des consommateurs. Du pain bénit pour les artisans.

Valentin Dépret | 25 août 2017

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s